mercredi 27 septembre 2017

Harstad-Sandøya

Samedi 16 septembre,
On nous a dit que le courant (violent) s'inversait à mi-marée, alors on part tôt. En fait il s'inversera seulement  à BM +1
On ne se lasse pas du spectacle



les Bretons penseront au phare de la Jument , bàti de travers comme celui-ci

méditation...

réflexion (de la bouée)...


Le courant est violent mais jouable.

Harstad: on va dans Harstad marina, en bout de ponton, pour 150 NOK la nuit avec électricité mais sans aucune facilité. 
Hélàs j'ai une baïonette plantée entre 2 côtes,çà fait mal et je dois me coucher. La Skippette , n'écoutant que son courage, va tout faire, y compris les courses et les relations avec le shipchandler propriètaire du ponton. On trouve enfin de grosses anodes de 3 kg pour l'hiver à flot.

passage à vide....Pendant ce temps Valérie visite la ville , pas terrible, mais il faudrait fouiller.


Jeudi 21 on remonte la pente! et on repart


 En passant,on croise  l'inévitable chalutier russe bardé d'antennes, ...en panne bien sùr, juste à côté d'une station radio de l'Armée et d'une base XX?, comme à Brest!


A noter une nouvelle énorme digue béton qui protège les pontons de la marina de la ville. Le décor de cette marina est sinistre .



Les montagnes des Lofoten sont parmi les plus vieilles du monde: plus de 4 milliards d'années! Qui sommes nous, devant cette immensité du temps? 
Pour une fois, pas de recommandation, J'ai choisi sur le guide le port de Sandøya (ile de sable): un petit bijou, 100 NOK avec électricité  et eau.


 Comment se requinquer: un décor superbe, un cake au thon et aux olives des blanches mains de ma Skippette, un petit verre de Chardonnay et une salade.....

magnifique statue de Ste Anne , exposée dans le Musée de Tromsø
la punition des mauvais payeurs? non, il n'y en a pas ici!

Pour décoincer les iles: les grands moyens= un tunnel  de 3200m puis une digue de 900 m et un pont de 300m, plus toutes les routes , qui vont aboutir sur Sandøya sur un chemin de terre!Voila qui va valoriser les petites maisons de pècheurs et les fermes!


Aucun commentaire: