lundi 11 septembre 2017

Gulvika-Trollfjord

 Gulvika  (68°14,6N et 14°54,4E) est une très belle anse presque fermée , bien protégée, et qui porte des restes d'un ancien havre de pêcheurs : amarrages sur les roches, traces de constructions . Elle a été récemment équipée avec passerelle et barbecue. 





il y a eu une maison de pècheurs ici

Après une nuit calme, un moment magique du matin: pas une ride sur l'eau de la baie,pas un nuage dans le ciel bleu, reflets du soleil sur les roches, algues brunes sur l'estran, le tout sur une musique du grand JSBach... 

fond de sable comme dans un lagon

Vite, l'annexe est mise à l'eau et nous pagayons vers la deuxième branche de la baie, car nous avons vu une ébauche de chemin. 
Et nous arrivons à une cascade, circulant dans une vallée entourée de petits arbres bas, et nous retrouvons le chemin tracé par les anciens, et qui devait servir à rapporter l'eau (fraîche!) de la cascade vers les petites maisons .


 


 
les restes du chemin de pierre

Le soir, nous filons vers une autre perle, le Trollfjord.

nous sommes très nord, la neige est de + en + présente
attention, chute de pierres!

encore un paysage époustouflant!

 Accessible uniquement par bateau, c'est une attraction touristique très importante en été, au point que mème les Hurtigruten viennent y faire un demi-tour.


hélàs des graffiti, mais qui montrent que l'on peut toucher la roche depuis le bateau




Au fond de ce fjord, une petite centrale électrique nous offre son ponton, son eau et son courant: c'est la première fois que nous sommes connectés directement à une centrale!
Cette station date de 1952, rénovée en 2002. 192m de hauteur de chute.
 
 Vendredi matin, nous pouvons voir un phénomène météo très local: le fjord semble "respirer" .Notre partie du fjord est au soleil alors que l'entrée est à l'ombre. 
tout est calme, mais la risée arrive
Il y a des alternances entre une eau parfaitement calme avec un temps chaud, et progressivement un vent violent dans l'axe , qu'on voit venir sur l'eau, avec un net refroidissement .Et le cycle se répète, à mon sens exactement comme les alternances de dépressions et d'anticyclones.

là-haut, un hélico transporte du matériel éléctrique sur un autre sommet.




2 commentaires:

Saperli a dit…

Photos magnifiques....
Site envoutant, angoissant même...
Et toujours vers le Nord....
Cette remontée est fantastique...
Pirate se cache-t-il? On ne le voit plus ;))
Toujours merci de prendre le temps de nous faire partager...
Gros bisous...

S/Y Belisama a dit…

C'est vraiment top! Jusqu'au panneau chûtes de pierre qui prend tout son sens ici même s'il paraît incongru!

Merci encore de partager cela avec des marins encore sédentarisés...