jeudi 8 juin 2017

Skärhamn(SWE)-Skagen (DK)

A la fois pour remise en "jambes" et pour faire essayer le bateau à Lars-Åke, Per et Margarita, Suédois intéressés par les Ovnis, une petite sortie dans les cailloux avec juste 25 noeuds rafales à 30, (on finit par 2 ris trinquette) vivifiant mais surtout démontrant la sensation de sécurité à bord!

çà brasse, comme on dit chez nous

Nous faisons juste un petit tour de l'ile, pour revoir Skärhamn  , cette fois-ci par la mer.Et le soir nous allons diner chez notre voisin Israélien, avec son équipier Grec, sur un superbe XP 45 de course.

Nuit très calme pour se préparer à une nouvelle  traversée


250 SEK la nuit compris électricité, facilités impeccables, mais pas de Wifi.
Traversée d'une quarantaine de milles sans histoire,
Bye-Bye Sweden, comme dit la chanson, "ne sait quand reviendra"...
Changement radicale de décor, pour arriver au grand port de Skagen, au Danemark . C'est un gros port de pèche, et aussi très touristique. Nombreux voiliers de partout. Et on retrouve Bernd et Nicola, avec leur beau Tabaluga.
280 DKK avec Electricité et douches et Wifi
Les vélos sont de sortie car il y a des choses à voir!




pour réparer la machine, accès direct à travers la coque

dure loi de la Mer

ce homard est anti-europeen?

 
j'ai compté 17 cargos en tous genres, en attente d'affrètement au mouillage



 Cette côte Est du Danemark contraste avec la côte ouest, très abimée par l'érosion , les courants et les tempètes comme nous l'avions vu il y a 2 ans.

Nous sommes aussi montés (210 marches) au phare du bout de la pointe, qui ne sert plus que d'observatoire pour les ornithologues: sa lumière est éteinte à jamais, remplacée par une balise AIS.

matériel Français!

Mais la vue vaut le coup.

vers le nord

et vers le sud
 Très intéressante exposition sur les migrations d'oiseaux, avec une étude de leurs moyens de navigation très sophistiqués: champ magnétique terrestre, soleil, étoiles, et pour des trajets de plus de 7000 km.
L'immense plage  est un grand lieu de visite, pour la vue des courants  du Skagerrak , pour les stigmates de la Deuxième Guerre Mondiale, et pour les oiseaux.














Aucun commentaire: