dimanche 1 janvier 2017

comment améliorer le confort thermique en hiver

L'Ovni 445  possède une option coùteuse mais indispensable:l'isolation  pont et coque, mais pas les oeuvres vives .Nos 3 hivernages  nous font vivre des périodes parfois  rigoureuses; l'isolation n'est pas parfaite, mais  le bateau s'améliore peu à peu.
Cette page semble intéresser du monde d'après les statistiques de lecture: je la remets à jour avec un complément de photos..
J'ajoute que je ne suis aucunement thermodynamicien ni spécialisé en économies d'energie: je ne fais que constater, et apprendre de mes amis Suédois.
Un article a été publié en anglais dans Scandinavian Mariner ici
Mise à jour 04/01/17
Pour un bon confort thermique, il faut diminuer les pertes et augmenter les apports de chaleur.

1-Le chauffage est assuré par deux radiateurs électriques et/ou un poèle à gasole avec radiateurs (pompe de circulation).
-l'apport électrique vient de 2 lignes de quai de 230V, permettant un bon ampérage: une ligne pour le bateau ( transfo d'isolement et chargeur convertisseur Mastervolt) et un petit radiateur avant, et une autre pour le deuxième radiateur dans le carré. Cette deuxième ligne est elle  aussi protégée par un disjoncteur .Il faut avouer que nous avons un bas tarif électrique ici (1)!J'ai deux radiateurs car j'ai constaté qu'une cabine froide refroidit l'ensemble: il ne faut pas laisser de poche froide dans le bateau.
-En secours, ou pour des températures très basses, le poèle à gasole  qui vient d'ètre réparé ( 2 ). Il faut avouer que la chaleur du  poèle  et de ses radiateurs à circulation   est plus agréable et plus diffuse que celle des radiateurs électriques, mais elle consomme jusqu'à 7 litres de GO par 24 heures.

2- la lutte contre les pertes est de tous les instants

-Les planchers sont très froids: une épaisse moquette découpée selon les obstacles, est doublée par endroits  par des petits tapis, et nos  chaussons fourrés  sont très confortables




-Les ponts thermiques sont le plus gros problème (eau qui ruisselle, parfois glace): les hublots ouvrants sont doublés par des plexi  vissés, celui  de la cuisine avec un montage spécial pour ètre amovible.

hublot des toilettes avant finition
detail de fixation du panneau amovible
Il ne semble pas nécessaire d'avoir un joint étanche autour du double vitrage. Merci à Bruno, du voilier Selena , pour cette bonne idée.
Mais j'ai trouvé d'autres ponts: en particulier le pied de màt et l'orifice autour de la cheminée sont maintenant isolés par une grosse plaque de mousse adhésive découpée  spécialement.


photo vaigrage enlevé
Il est parfois très difficile de retrouver l'origine de la fuite, et il m'en reste encore ...Une me parait impossible à gérer: la jonction pont-roof à tribord.
exemple: il y a de l'eau en 1, chercher en 5, donc demonter le vaigrage...
 et justement il n'y a pas de vaigrage tissu à tribord, alors qu'il est présent à babord.
Edit: Je sais maintenant d'où çà vient: la jonction des deux parties du plexi des hublots. C'est le diagnostic, mais quel traitement? ce joint a été refait plusieurs fois sur plusieurs bateaux, sans succès. Merci à Marc, de Hanami II, qui m'a donné ce diagnostic.

Encore un pont thermique:Le résultat: par-3° dehors, et 19° dedans:





-Le capot de descente est recouvert  par une épaisse couverture. Les panneaux  sont immédiatement refermés au passage.
notez la chatière

-La tente au dessus du cockpit est très efficace: nous avons toujours 5 à 7 ° de plus qu'à l'extérieur. J'en conclus l'importance de la perte de chaleur par la descente...et aussi par les bancs de cockpit.

-la cabane 2016-2017 est plus courte que les autres années . Elle ne sert qu'à éviter le poids de la neige sur la tente
Mais un de nos amis qui a un Bénéteau non isolé l'a entièrement recouvert d'une cabane à  double épaisseur de bàche.

-Tous les rideaux sont fermés le soir

-Une couverture chauffante  (50W) entre matelas et drap de dessous permet à la skipette de se coucher avant moi.
-entre les matelas et les bases de couchettes nous avons posé un revètement spécial aéré qui emprisonne une couche d'air supplémentaire. par exemple dans la cabine arrière la température des batteries (surveillée en permanence) est de 8 ° quand celle de la cabine est de 18°
le sous-matelas aéré


-le déshumidificateur améliore aussi l'atmosphère, car nous ne pouvons hélàs pas faire beaucoup de courants d'air ;-). Il pompe au moins 1/2 litre par 24h.(230 V, 250W)

le déshumidificateur tient juste entre les banquettes et le poèle.
Cette pauvre ventilation (reste l'aération de la cabine-atelier) m'a fait rajouter un detecteur de monoxyde de carbone, indispensable surtout quand le poèle est allumé.

- les pompes de cale sont souvent actionnées, car il y a de la condensation sous les planchers .

-enfin si la glace survient dans le port, une pompe électrique immergée type pompe de puits fera un courant d'eau empèchant la solidification sur 20 cm autour de l'arrière du bateau: cela protège surtout les safrans (le bateau gîte dans les rafales de vent) et les évacuations d'eau.

-La neige est un bon isolant, il ne faut pas tout enlever!la neige permet aussi , en petite quantité, d'apercevoir les pertes de chaleur sur les barrots de pont , moins isolés que le reste.
on voit bien ici les ponts thermiques sur les lisses.


(1) pour diminuer la conso électrique, le chauffe-eau n'est mis en marche que 10' avant la vaisselle, et eteint ensuite. Le chargeur-convertisseur  Mastervolt  ne peut malheureusement ètre déconnecté car il coupe alors le 240V dans le bateau.Le frigo est à très bas régime. Toutes les lampes sont à LED.On éteint le radiateur du bateau pour cuisiner sur la plaque à induction. Et le courant du quai est surveillé par l'indicateur Mastervolt.
(2) finalement le carburateur du poèle Refleks a été renvoyé pour contrôle au Danemark directement à la maison-mère, et est rapidement revenu pour 95 euros seulement, port retour compris . Enfin il marche parfaitement, mème trop, car le débit de gasole est trop important et j'ai dù modifier le réglage d'usine.

4 commentaires:

Saperli a dit…

Prenez exemple sur les étudiants grenoblois, le frigo est un sac suspendu à l'extérieur de la fenêtre !!
bises !!

meheust Yves a dit…

Vous êtes dans une réelle démarche " DEVELOPPEMENT DURABLE " et un résumé des problèmes posés par votre situation géographique / des solutions prises /des résultats obtenus ( Coût . environnement / humain )... serait un dossier technique qui devrait intéresser le fabricant du bateau, les étudiants de Grenoble bien entendu , des étudiants de Brest , de caen , (( à qui je pourrais présenter votre démarche dans le cadre des enseignements sur le Développement Durable ........
les commentaires de PIRATE seraient les bienvenus. vit il les mêmes ou autres difficultés ?
quelles actions ou précautions prend il ?
""bion réveillon enneigé pour le passage en 2017 ...
Bises de nous deux . Yves

Hanami Nisei a dit…

Bonsoir,

Très bien le blog.
J'ai, moi aussi, eu le problème de l'eau qui dégouline dans le coin au dessus du frigo.
EN fait cela vient du joint de sertissage du panneau extérieur du grand hublot.
Il a fallu le refaire 3 fois. http://marc-hanami.blogspot.fr/2011/10/preparation-ou-lart-difficile-dequiper.html
Le bateau RUTH, un OVNI 445 suédois a eu le même problème: refait 2 fois, une fois au Marin par un local, la seconde par George de chez Alubat qui l'a fait, en core au Marin, et durant ses vacances et c'est moi qui ai fait une partie de l'organisation.
UN autre 445 à lui aussi du changer ses panneaux et ses joint au Portugal, c'est Alubat qui est allé le faire.
La cause ?
Alubat ne sertissait pas les panneaux de la bonne façon, il y avait trop de produit et ensuite lorsque le produit se rétracte cela laisse des trous, comme une pate à tarte qui Lêve trop.
Solution: refaire les joints ou mettre un adhésif à l'extérieur, en attendant mail il est difficile d'en trouver un qui tienne.

Par ailleurs, je suis TRES intéressé par votre fermeture complète du cockpit.
Le lien sur les photos ne marche pas ..

Amicalement.
Marc

FD a dit…

Bonjour Marc. Je t'ai envoyé un mail, et j'ai réparé le lien mort.
Amicalement.
F.