samedi 13 août 2016

Toranda marina

On m'excusera d'étre un peu décousu dans le déroulement des évènements, mais ils se bousculent , le temps (qui s'écoule) est toujours insuffisant , et le temps (météo) n'y met vraiment pas du sien pour nous aider. Cet hiver je remettrai les articles dans le bon ordre...
Donc un jour  à Brandoskär nous avions rencontré un Finlandais sympa qui nous avait invités dans sa marina nouvellement créée. Nous ne savions pas ce qui nous attendait!
Départ de Grotviken avec une météo moyenne mais jouable.
 La marina 65°48'5N et 24°09'2E est à Tornio, qui jouxte Haparanda. En fait c'est quasiment la mème ville, sauf que la frontière passe entre les deux.
Le chenal d'entrée est vraiment très peu profond! parfois 1,80m . Nous apprendrons plus tard qu'un vrai chenal a été dragué, mais qu'il n'est ni balisé ni sur les cartes.
Attention au courant de la rivière, il vaut mieux avoir l'étrave vers la ville.
Le vent commence à souffler, j'ai accosté à l'extérieur du ponton principal,tout va bien pour le moment
© Camilla Keisu ;-)



Accueil très sympathique de Erkki Hanhirova, le grand patron. Une première petite visite guidée nous fait bénéficier d'un superbe barbecue, d'un sauna grand luxe, de douches superbes. Mais c'est loin d'ètre fini!




Finalement je préfère me déplacer vers l'intérieur de ce mème ponton, ce qui a sauvé sans doute la coque!
Le vent monte en effet très rapidement du sud , pour aller jusqu'à 20 noeuds , contre le courant .

seulement 8 aussières au début... le petit voisin n'en mène pas large.
et la mer monte, sous l'action conjuguée du vent de sud et de la dépression


Le lendemain, nous voilà interviewés! sur les conseils de Erkki . Vous lisez tous couramment le  finlandais: cela raconte notre rève et notre vie



Et le soir, somptueux diner à l'étage du restaurant avec Erkki et son staff.
restaurant VIP
 Nous échangeons sur nos vies respectives bien remplies, et bien sùr sur la commercialisation de Toranda World, le complexe qui comprend la Marina et ses facilities , un hôtel, des batiments pour évènements, concerts, foires,et encore beaucoup de projets .Vous pouvez en découvrir une partie ici
En fait le terrain était au début le centre de triage des bois flottés venant de la rivière, fondé par le père d'Erkki.
Pendant ce temps le vent monte toujours, le bateau est chahuté dans tous les sens. je rajoute encore des aussières et des amortisseurs. la nuit est difficile.
le lendemain mardi , le Gale Warning est là , et pour une fois juste.
Nous visitons le complexe,



ancienne maison des douaniers, luxueusement reconvertie
et les femmes se voient offrir une chambre **** avec sauna,

pendant que le pauvre skipper  tente de dormir à bord en se levant plusieurs fois pour surveiller les ragages. Les chocs sont très violents, mais il est impossible de faire plus ou de partir.  j'ai décrit mes remarques plus haut.

Et mercredi, le vent s'est nettement calmé.Après une dernière  visite de Erkki, nous partons au moteur sous la pluie, puis à la voile. La vision est sinistre, tout est gris, froid, industriel, avec de nombreuses éoliennes. Juste une note gaie de couleur, une immense grue de montage d'éolienne, jaune et bleue signée Havator, une des entreprises de Erkki. Merci encore à vous  pour cet accueil princier.

Nous arrivons à Kemi , petit port de plaisance de Uleninranta, à 25 milles au sud, attendus par le harbour Master en gilet jaune fluo. Vite, le pavillon français flotte sur le màt. Bon abri alongside, 11 euros la nuit avec douches et éléctricité.  Mais la ville est triste, les gens aussi , et il n'y a rien à voir.
Vu la météo on passe deux jours, échafaudant des plans de route, mais les bulletins changent rapidement...


Aucun commentaire: