vendredi 19 août 2016

Ile de Tankar


Tankar est une vieille ile au large de Kokkola, vieille parce qu'utilisée depuis 1330 par les chasseurs de phoques, et habitée depuis au moins le XVIème siècle. Au début ce n'était qu'un rocher, puis la montée de la terre en a fait une ile, ensuite façonnée par l'homme: de la terre a été apportée du continent, des maisons ont été démontées puis remontées sur l'ile, jusqu'au port des Pilotes qui a été creusé dans le roc
C'est cette ile que nous avons choisie de visiter sur les conseils de Johan,malgré le mauvais temps; et c'est un coup de coeur étape.

Je n'arrive pas à charger une photo aérienne , allez voir sur le site!





le port des pilotes nous accueille, plus abrité que celui des touristes...Son entrée est bordée de chaque côté par des grosses planches, bien abimèes, car elle est très étroite.


...pendant que dehors çà souffle!






Cette ile est très bien équipée pour les visiteurs, qui viennent (temps permettant) en vedette à touristes. C'est dire qu'aujourd'hui nous serons seuls.

On commence à entendre parler de cette ile avec les chasseurs de phoques, qui pullulaient dans ces eaux (et sur la glace). Un petit Musée leur est consacré, où l'on peut voir  le "ski" qui servait à passer des crevasses et à rester à l'affut, ce que je n'avais pas compris dans le précédent musée







un "briquet " un peu encombrant



divers accessoires en peau de phoque , et des animaux empaillés,sùrement récents car rien ne se perdait pendant les chasses.

Puis la situation idéale au large d'un grand port a débouché sur la création d'un corps de Pilotes au XVIII ème siècle,,d'autant plus important que les cailloux sont vraiment partout.Deux dates: 1855 une énorme tempète a emporté les trois pilotes. 1912,quand les Russes ont voulu absorber le corps des Pilotes, la moitié de ceux-ci ont refusé. Un mémorial les cite sur l'ile.
En 1975 la nouvelle Station a été bàtie,  et est maintenant reconvertie en hôtel.Leur poste de veille sert de salle de réunion.Vue sur 360°!


Maintenant les Pilotes ont des bateaux rapides et sont stationnés au port de Kokkola .



 Toute ile a son phare, celui-ci en métal date de 1888, demandé par les Pilotes.
mais auparavant, il n'y avait qu'un tas de cailloux. La tradition veut qu'en revenant du rivage on ramène une grosse pierre pour rehausser le tas.


 Plusieurs de maisons de pécheurs sont privées,





 mais on peut loger dans la guest-house

notez le seau contre les incendies

la cheminée de la guest-cabin




Comme  toute ile de pécheurs,il y a aussi une petite chapelle toute simple


peinture de 1764



encore un ex-voto

la chapelle sert encore pour des mariages
Nous n'avons pu tout visiter,du fait de la météo, mais il y a aussi un chemin de  randonnée, une riche flore (La Skippette s'est gavée de framboises sauvages) et un café-auberge qui récolte le prix de notre nuitée, 10 €, et qui a bien voulu ouvrir pour nous la chapelle et le musée.




Et nous repartons, cette fois par la route intérieure, qui normalement nous assure 1,80m de fond aux endroits "shallow" Cette route nous a été conseillée par Johan, et il a bien fait: superbe!!
Le balisage est absolument parfait, mais parfois le chenal est si petit que les bouées latérales (rouges et vertes) sont remplacées par des cardinales toutes petites, ce qui nous fait réviser très rapidement nos connaissances!ex: dans un virage, on passe entre une est et une ouest, puis entre une sud et une nord...


Skipper,gardez-vous à droite!

Skipper, gardez-vous à gauche! (c'est le mème passage)




Très beau trajet qui nous fait arriver à Jacobstad (en Suédois) ou Pietrassaari (en  Finlandais). C'est aussi la ville des chantiers Nautor (qui font les Swans...) et Baltic Yachts.(pas mal non plus...)


Aucun commentaire: