samedi 23 juillet 2016

Rödkallen

Sautons quelques étapes chronologiques (Mellerstön, Renöhamn, Granholmen où j'ai beaucoup travaillé à la machine à coudre) pour raconter Rödkallen. Le port est sur le guide Norrlandskust du SXK (mais qui date de 2009), et un voisin de ponton qui y était passé il y a quelques années en disait du bien.
Nous voila partis au moteur car pas un souffle, en évitant des immenses appareils de pèche  et des hauts-fonds très hauts (parfois 0,80 m) .
L'entrée est corsée, avec deux alignements et de toutes petites bouées. heureusement un autochtone nous avise, nous hèle et nous donne quelques conseils, car ... le port est fermé, tout est abandonné et s'écroule.
la dérive perd un peu de son antifouling, et nous entrons dans un mouchoir de poche.

remarquez l'estacade extérieure , le lampadaire à gauche, et le fond!

Le premier petit port date de 1925 et servait pour les pilotes pour guider l'entrée à Luléå

le deuxième est un peu plus tardif, mais le béton est d'aussi mauvaise qualité.
En faisant demi-tour pour accoster, nous n'avons pas vu que au milieu du port il y a moins de 1 m. De frèles jeunes filles se baigneront dans quelques minutes en ayant pied...Vive le dériveur intégral

Stängd = fermé

l'ancienne digue de protection
la maison des pilotes a été transformée en hotel, mais il a fermé il y a quelques années.

"Hotellet"
le petit port de pèche, bien protégé par un labyrinthe de cailloux

la chapelle


joli retable naïf

la lande est rase mais les arbres droits


une sirène est gravée dans la pierre près du lieu de bain


???
engin de pèche difficile à voir si on n'est pas dessus.



et le soir, nous partons mouiller ailleurs, car nous n'aimons pas beaucoup les palplanches  de Rödkallen.

et le soir tombe, doucement, sans aucun vent , sans aucun bruit...
(remarquez les 3 orientations différentes.)





Aucun commentaire: